mercredi 28 juin 2017

Monastère de Visoki Dečani (Kosovo)

Dimanche, par une belle journée bien chaude, nous sommes allés visiter le Monastère orthodoxe serbe de Visoki Dečani, dans l'ouest du Kosovo. Ce monastère inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 2006 est toujours gardé par les soldats de la KFOR (forces de l'OTAN toujours présentes en nombre au Kosovo) auxquels nous présentons nos documents d'identité. Tous les sites orthodoxes, et plus particulièrement ceux qui sont isolés dans la campagne, sont protégés et accessibles uniquement après contrôle d'identité. Le Monastère de Visoki Dečani a été fondé au début de XIVème siècle. Si les bâtiments constituant l'ensemble monastique ont été maintes fois détruits, l'église a résisté aux conflits.
 
 
 
Nous pénétrons dans le narthex qui fait une sorte d'antichambre à l'église. Il est richement orné de fresques magnifiques, pour la plupart très bien conservées.
 
 
 
 
Pour admirer les fresques du naos (la partie où se tiennent les fidèles), il faudra se rendre sur le site du Monastère

Il est en effet interdit de prendre des photographies à l'intérieur et comme nous étions suivis pas à pas, je n'ai pas pu faire ma délinquante comme d'habitude ;o). 
Le Monastère est toujours habité par 25 moines qui peignent des icônes, travaillent le bois, cultivent les terres alentour, pratiquent la viticulture, élèvent vaches, chèvres et moutons et récoltent du miel. Tous leurs produits sont vendus dans la boutique du monastère. L'higoumène (le supérieur) se charge des visites guidées à la demande (en anglais).

lundi 26 juin 2017

"Live each season" de Buttermilk Basin - BOM 6

Avec ce dernier bloc du panneau de l'été, on atteint la moitié de ce BOM proposé par Buttermilk Basin.
Une abeille butinant des fleurs posées dans un panier,
c'est le thème de ce 6ème bloc que je me suis régalée à broder comme d'habitude.
Voilà les trois blocs de la saison disposés côte à côte en attente d'être cousus. Le dernier manque un peu de rouge, c'est dommage !
Je reviendrai avec ces trois blocs quand j'aurai trouvé le courage de leur faire une bordure ;o) 

vendredi 23 juin 2017

Sampler 7

On reste dans les ronds (avec un intrus ;o)), des boutons en réalité (en galalithe, nacre, verre ou corne), cousus de diverses manières, plus dans un but décoratif qu'utilitaire pour la plupart d'entre eux.
 
 
 
Je ne sais pas encore de quoi sera fait mon prochain sampler, j'ai envie de sortir un peu des ronds, mais il y a encore de quoi explorer ce thème. 

mercredi 21 juin 2017

Peja (ou Peć) - Kosovo (3)

Le patriarcat de Peć a installé un joli complexe monastique au bord de la Bistrica à la sortie de la ville, à l'entrée des gorges de la Rrugova.

Dans un parc très agréable, autour des ruines des anciens bâtiments nécessaires à la vie monastique (réfectoire, dortoirs...
...moulin et tour fortifiée)
le patriarcat a été construit à partir du XIIIè siècle. Il est toujours habité par une douzaine de nonnes pour qui des bâtiments utilitaires plus confortables ont été construits.
 Il reste des traces de fresques anciennes à l'extérieur. Les autres ont été reproduites à l'identique
 Les murs ont été récemment enduits et peints de rouge comme ils l'étaient à l'origine.
 
Cette église est en réalité composée de 3 églises qui ont un narthex commun, porche fermé et aussi richement orné de fresques que les églises et d'une chapelle. Les photos étaient interdites à l'intérieur, j'en ai pris quelques unes tout de même, mais leur qualité est très médiocre.
 
 
Je vous invite à visiter ce monastère inscrit au patrimoine de l'UNESCO sur le site du Kosovo. Les fresques sont magnifiques et impressionnantes. Vous y découvrirez les églises décrépies.

lundi 19 juin 2017

Délices de printemps

Juste quand le printemps est sur le point de tirer sa révérence pour laisser la place à l'été, je termine cette broderie d'après une grille de Marie Suarez.
 
 
C'est un mélange de petites croix (pour l'encadrement et le lettrage) et de broderie traditionnelle.
 
 

J'aime bien ces modèles de Marie Suarez,
j'ai déjà brodé l'été... il y a longtemps... J'espère ne pas mettre 3 ans pour monter cette broderie en coussin comme pour la première.

Et puis, je songerai à broder le volet automnal de la série... peut-être...

vendredi 16 juin 2017

Peja (ou Peć) - Kosovo (2)

Peja comporte un petit musée ethnographique installé dans une maison ottomane
auquel on accède par une porte qu'on soulève comme un couvercle
La pièce principale où l'on recevait est en avancée (comme une bow-window) et les assises sont disposées tout autour sous les fenêtres.
Le musée n'était pas éclairé et mes photos sont assez moches, je vous prie de m'en excuser.
Une veste d'homme rebrodée de soutaches dont on peut voir le détail ci-dessous.
Pipes et boîte à cigarettes en filigranne d'argent. Plus bas, des fuseaux caractéristiques des Balkans.
.
Une pièce du musée est consacré aux trouvailles archéologiques de la région. Beaucoup de pièces de monnaie, mais aussi ces deux jolies lampes à huile qui remontent au début de notre ère.
Suite aux visites de la matinée, nous allons nous restaurer dans un joli restaurant abrité dans une maison ancienne. Beaucoup de pièces de décoration sont des objets récupérés et réadaptés, telles cette lampe de cuivre et cette table qui enserre un immense plateau.
Nous avons préféré déjeuner à l'extérieur. La terrasse était fort agréable avec ses luminaires composés de seaux ou de paniers enduits d'argile.
Nous consacrerons l'après-midi à la visite d'un monastère orthodoxe.

mercredi 14 juin 2017

Peja (ou Peć) - Kosovo (1)

Profitons d'une belle journée de juin pour aller visiter Peja (Peć en serbe, en effet tous les noms de ville kosovars ont aussi leur équivalent en serbe, les langues albanaises et serbes étant les deux langues officielles au Kosovo). Peja est à 80 km de Pristina, vers l'ouest.
le bazar : la rue consacrée essentiellement aux commerces de bijoux
Les maisons anciennes au Kosovo, rares, sont des maisons ottomanes avec l'avancée typique de l'étage au dessus du rez-de-chaussée.
 
La mosquée Barajkli construite au XVè siècle dont le porche a été vitré récemment, ce qui n'est pas du meilleur effet esthétique.
Un immeuble de l'époque yougoslave encore plus moche en réalité ;o)
Un vendeur de robes de mariées traditionnelles (avec la caraco qui est de mise) a étalé sa marchandise à même le sol entre deux immeubles.
Peja est au pied des montagnes où court la Rrugova, torrent impétueux.